La thérapie individuelle pour enfants,

adolescents et adultes

La psychothérapie est un processus de transformation, un véritable cheminement personnel qui vise à devenir soi-même, à se réconcilier avec soi-même et avec la vie en général. C’est un chemin vers un mieux-être avec soi et avec les autres.

Vous traversez un moment de vie particulier de votre existence où votre famille, vos amis, vos proches ne sont pas les meilleures oreilles, épaules, le meilleur soutien dont vous avez besoin, vous vous sentez seul et isolé par rapport à votre vécu et vous rendez compte que vous avez besoin d’aide pour vous en sortir.

La psychothérapie est une méthode qui vise à soigner la psyché, l’esprit. C’est une méthode qui a pour objectif de guérir les traumatismes, les blessures du passé qui continuent à œuvrer consciemment ou inconsciemment dans la vie d’une personne.

La psychothérapie est un processus de transformation, un véritable cheminement personnel qui vise à devenir soi-même, à se réconcilier avec soi et avec la vie en général. C’est un chemin vers un mieux-être.

Il existe des pratiques différentes mais toutes visent finalement le même objectif, celui de soulager l’être humain de sa souffrance.

L’espace thérapeutique, le cadre psychothérapeutique est un espace neutre, hors du quotidien, pour se poser, déposer, prendre un temps de pause sur soi-même et sur sa vie. C’est un lieu où l’on peut s’interroger, remettre en question ce que l’on vit, sortir ses émotions sans tabou, sans non-dit; où l’on peut tout dire même ce qui peut paraître honteux, difficile ou complètement fou. Tout peut-être dit en thérapie dans la limite du respect de soi-même et du psychologue clinicien.

Au fur et à mesure de son processus thérapeutique, la personne va pouvoir se dire, s’exprimer, mettre des mots sur ce qu’elle ressent, sur ce qu’elle n’a jamais pu dire ou oser dire. Petit à petit la personne prend conscience de son histoire, de son fonctionnement. Elle fait des liens avec son histoire passée et sa vie d’aujourd’hui (manque de confiance en soi, d’estime de soi, d’amour-propre ayant trait à la communication émotionnelle familiale, schémas familiaux à répétition (suicides, dépression, maladies, échecs,…], parentalité confuse, inceste/attouchements/viols, …). Elle comprend que son mal-être d’aujourd’hui peut-être lié à des intrications familiales compliquées, des secrets de famille, des répétitions trans-générationnelles.

La prise de conscience est le premier pas vers la mise en sens de ce que l’on vit et c’est ce qui va aider aussi à donner un sens à sa vie. On consulte avant tout parce que l’on souffre. La souffrance est multiple et fonction de chacun, de sa vie et de sa nature. Quelle que soit sa forme et son intensité, le symptôme est le signe d’un manque à être, d’une impossibilité à exister pleinement. L’enfant est à l’œuvre dans l’adulte, et c’est pour se protéger, pour « survivre psychiquement » que l’humain met en place très tôt des mécanismes de défense qui peuvent lui être néfastes et inadaptés lorsqu’il est adulte pouvant prendre la forme de comportements ou de conduites tels que dans le champ des addictions (tabac, alcool, cannabis, drogue, jeu pathologique, sexualité compulsive, achat compulsif, anorexie, boulimie, workaholisme, sportaholisme, conduites à risque, dépendance affective, tentatives de suicide à répétition….) ou dans le champ somatique (troubles psychosomatiques, fibromyalgie…).

Voici quelques exemples de souffrance pouvant justifier de consulter :

  • Problèmes affectifs, de couple
  • TOC (Trouble obsessionnel-compulsif)
  • Phobies, séparation, divorce
  • Manque de confiance en soi, d’estime de soi, d’amour-propre
  • Crises d’angoisse, crises de panique, de tétanie
  • Dépression/tristesse excessive
  • Insomnies/troubles du sommeil
  • Difficultés relationnelles
  • Échecs à répétition
  • Addictions
  • Somatisations
  • Images récurrentes d’un traumatisme ancien ou récent
  • Sentiment d’exclusion
  • Problèmes professionnels, accidents du parcours de vie
  • Maladie/handicap
  • Deuil
  • Culpabilité
  • Séparation difficile
  • Violence conjugale ou familiale
  • Harcèlement
  • Sentiment d’impuissance
  • Traumatismes
  • Viol
  • Inceste
  • Phobies
  • Repli sur soi
  • Episodes dépressifs
  • Affirmation de soi
  • Image de soi négative
  • Dépression
  • Mélancolie
  • Hypocondrie
  • Perte de la réalité
  • Délires
  • Boulimie
  • Anorexie
  • Timidité
  • Addictions (Jeux, Internet, Alcool, sexe…)
  • Sentiment d’abandon

Chez les enfants et adolescents :

  • Colère / Agressivité
  • Pleurs récurrents
  • Difficultés d’apprentissage
  • Trouble de la concentration
  • Echec scolaire
  • Hyperactivité
  • Deuil
  • Traumatisme
  • Phobie
  • Dépression
  • Difficultés relationnelles
  • Problèmes de communication
  • Mal-être