Il y a quelques années, l’on osait à peine parler de difficultés personnelles, encore moins de maladies mentales ; c’est tout juste si l’on chuchotait qu’une personne souffrait de dépression ou d’angoisse ; c’est presque avec un sentiment de honte qu’on avouait avoir consulté un psychologue.

Au jour d’aujourd’hui, on reconnaît qu’il nous arrive à tous, au cours de la vie, d’éprouver des problèmes d’ordre psychologique, d’éprouver une souffrance parfois confuse.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons pour consulter un psychologue. Voici les motifs les plus fréquents :

– Lorsqu’on éprouve des difficultés personnelles : on se sent mal dans sa peau, on a   peur de certaines choses irrationnelles ;
– Lorsqu’on vit une situation déstabilisante : lors d’événements douloureux tels qu’une maladie grave, un deuil, une séparation, un échec, une perte d’emploi, etc. ;
– Lorsqu’on éprouve des difficultés relationnelles avec autrui : dans son couple, dans la famille, au travail ou parce qu’on se sent seul et isolé ;
– Lorsqu’on pense avoir une sexualité insatisfaisante ;
– Lorsqu’on veut vivre différemment : on veut mieux se connaître, on veut développer ses potentiels, enrichir sa vie ou travailler sur son développement personnel ;
– Lorsqu’on a une décision à prendre : pour en analyser les avantages et les inconvénients, pour se préparer aux conséquences de la décision, pour y voir plus clair, etc. ;

Toutes ces raisons et beaucoup d’autres sont fondées. La plupart du temps nous croyons pouvoir régler nous-mêmes ces difficultés. Malheureusement il n’est pas toujours possible de trouver en soi ou dans son entourage les ressources nécessaires pour faire face à la situation. Un professionnel peut alors nous aider à déterminer et à mieux affronter les problèmes pour les résoudre de façon satisfaisante.